Des policiers de Québec tirent sur un enfant de 9 ans avec un taser

Cette histoire épouvantable s’est passée dans une résidence de Québec. L’enfant de 9 ans ayant des problèmes de santé mentale a reçu une décharge électrique provenant d’un taser qui, soit dit en passant, peut être mortelle. Il était devenu “incontrôlable” selon sa mère. De plus, il était “très agressif” et avait entre ses mains deux couteaux.

La solution des policiers sur place fut de lui tirer dessus avec un taser afin de le maitriser. Le porte-parole du SPVQ a mentionné que les policiers sur place ont tenté de raisonner l’enfant, mais il a plutôt fermé la porte et commencé à briser les fenêtres de la maison. Il y avait une menace pour les personnes à l’intérieur et au moment de tirer, les policiers ignoraient l’âge de l’enfant de par sa carrure. Étant donné que l’enfant n’avait pas l’apparence physique d’un adulte, les policiers ont mis fin à la décharge 2 secondes plus tôt que les 5 secondes habituelles. Ce fut assez pour que l’enfant lâche les couteaux, permettant ainsi aux policiers d’intervenir. L’enfant n’a pas été arrêté et a plutôt été transporté dans un établissement de soins de santé.

Personne n’était là donc il ne serait pas honnête de juger la décision prise par les policiers dimanche dernier. Toutefois, nous pouvons nous poser la question à savoir si les familles et les policiers sont équipés afin de faire face à ce genre de situation. Nous avons clairement la preuve ici qu’il y a un manque de soutien pour les familles ainsi que pour les intervenants oeuvrant dans le domaine de la santé mentale. Ce qui donne lieu à ce genre d’incident. Tirer sur un kid de 9 ans avec un taser ne devrait JAMAIS être une solution.

Bref, j’espère que les policiers ont une formation portant sur les gens atteints d’une maladie mentale afin de pouvoir contrôler la situation sans avoir à utiliser une arme…

Source: http://www.lapresse.ca/le-soleil/justice-et-faits-divers/201610/26/01-5034544-le-spvq-utilise-le-taser-sur-un-enfant-de-neuf-ans.php

Partager cet article sur Facebook:
Qu'en pensez-vous ?